L'univers bio et naturel des chiens et des chats

biofan

Les chenilles processionnaires

Pine ProcessionaryMéconnues d’un grand nombre de propriétaires d’animaux de compagnie, chiens et chats notamment, les chenilles processionnaires représentent un véritable danger aussi bien pour l’homme que pour l’animal qui s’en approche. Que sont ces insectes ? Quel danger présentent-ils ? Comment lutter contre une processionnaire de chenilles ? Retrouvez ces réponses dans les lignes qui suivent.

Qu’est-ce qu’une processionnaire de chenilles ?

La processionnaire de chenilles est une variété de chenilles que l’on identifie à leur mode de déplacement en file indienne les unes à la suite des autres. Elles sont reliées entre elles par un fil de soie. La principale caractéristique physique de cette larve de papillon réside dans ses poils urticants et allergisants qui causent des dommages plus ou moins importants à l’humain comme à ses fidèles compagnons le chien et le chat.

Où trouve-t-on des chenilles processionnaires ?

Les chenilles processionnaires se nichent le plus souvent dans les pins, d’où le nom de chenilles processionnaires du pin. On en retrouve aussi sur des chênes ou dans les feuillus. Dans un sens général, les arbres de prédilection de ces animaux sont les conifères. Par conséquent, les zones où ces arbres sont présents sont susceptibles d’accueillir une ou plusieurs processions. Par ailleurs, le printemps est la période la plus critique, quand bien même leur développement dépend de la région et de l’altitude.

Quel danger présentent-elles ?

Les poils des chenilles processionnaires constituent le principal vecteur de dommages pour les hommes et les animaux vivants dans les alentours. En effet, ces poils urticants sont très venimeux et se détachent facilement sous l’effet du vent. Ainsi, lorsque l’homme ou le chien principalement entre en contact avec ces animaux, les dommages peuvent aller de sévères démangeaisons à un choc anaphylactique en passant par une nécrose partielle ou totale de la langue, une conjonctivite, des douleurs abdominales, des vomissements, etc.

Comment lutter contre une processionnaire ?

Le meilleur moyen de lutter contre une processionnaire c’est la prévention en :

  • évitant dans la mesure du possible les plantations de pins noirs dans les forêts fréquentées par le public
  • améliorant la biodiversité des feuillus en vue de ralentir la propagation des insectes
  • évitant tout contact avec un nid ou une procession
  • prévenant la mairie lorsqu’on découvre une zone infestée

Il existe d’autre part un certain nombre de méthodes permettant de venir à bout de ces animaux dangereux, même si elles ne permettent pas de s’en débarrasser définitivement. Ce sont le traitement phytosanitaire biologique (insecticide biologique composant du bacillus thuringiensis), l’implantation de prédateurs comme le coucou, la mésange, le grand calosome, le cordiceps, ou encore la pose d’un éco piège pour capturer les mâles de la processionnaire.

Si vous avez aimé l’article, merci de nous liker 😉



Laisser votre commentaire

 
© 2012 - 2019 - Biofan