L'univers bio et naturel des chiens et des chats

biofan

L’abandon d’un animal : un acte récurrent devenu tristement banal

Des animaux domestiques errants ? Il n’y a rien de nouveau ! Bien au contraire, il s’agit d’un acte tellement récurrent que la majorité des gens le trouvent tout à fait normal. En effet, l’abandon d’un animal est phénomène qui se remarque dans de nombreux pays européens et plus encore en Belgique. Et pourtant, ces bêtes ont eu tellement à apporter à ses familles qui, en retour, les laissent tomber. Parfois sans aucun état d’âme.

 

Le phénomène d’abandon d’un animal en Belgique

L’abandon d’un animal domestique concerne tous les animaux et principalement les canins, les félins et les chevaux. Malgré les nombreuses campagnes de sensibilisations initiées, cet acte barbare tristement banal atteint des proportions inquiétantes. Résultat, près de 60 000 animaux par année, soit 165 chiens et chats par jour, sont retrouvés dans la rue et ramenés dans des refuges. Dans le lot, seulement 55 % des chiens abandonnés contre 38 % des chats arrivent à trouver une nouvelle famille d’adoption. Les autres étant la plupart du temps euthanasiés.

Les différentes raisons entrainant l’abandon d’un animal

L’été est la période au cours de laquelle le nombre d’animaux errants augmente. Et pour cause, il s’agit du moment où les familles d’accueil partent en vacances. Selon une étude réalisée en 2010, 2,6 % de ces animaux sont laissés en cette période contre 10,2 % abandonnés à la fin de la saison de chasse. A 11,2 %, la perte d’intérêt pour l’animal peut être un motif valable

Mais au-delà de ces excuses avancées, se cache une multiplicité de raisons principales. Ainsi, l’abandon d’un animal de compagnie par les ménages belges est souvent dû à :

  •         14 % aux portées non prévues
  •         13,7 % aux déménagements
  •         13,2 % au manque de moyens dû à la perte d’emploi ou à une grossesse
  •         11 % aux problèmes comportementaux de l’animal
  •         7,7 % à des problèmes d’allergie
  •         6,4 % à la naissance d’un enfant dans la famille
  •         3,5 % à des séparations (divorce, décès, hospitalisation)
  •         2,4 % à des risques de toxoplasmose

Les sanctions en cas d’abandon d’un animal

L’abandon d’animal est un délit pénal au même titre que les actes de cruauté et de sévices corporels. Ainsi, en plus, d’une amende pouvant aller à 30 000 €, les responsables sont passibles d’une peine de trois mois à 2 ans d’emprisonnement. En cas de récidive, les sanctions sont alourdies. Une interdiction de détention d’un animal peut même être prononcée.

 

Si vous avez aimé l’article, merci de nous liker 😉



Laisser votre commentaire

 
© 2012 - 2020 - Biofan