L'univers bio et naturel des chiens et des chats

biofan

Comment faut-il parler à son chien ?

Sachez-le, votre chien est très réceptif grâce à ses sens bien affûtés. Vous pouvez adopter des méthodes de communication efficaces pour parler avec votre chien. Certes, il n’utilise pas des mots pour s’exprimer néanmoins son intelligence lui permettra de vous comprendre grâce à quelques astuces. Le plus important c’est d’adapter votre langage en fonction de vos attentes.

Pour dresser son chien ou le punir

Les experts en dressage vous diront qu’il faut dresser un chien dès son plus jeune âge. Toutefois, ne perdez pas espoir, vous pouvez tenter de lui apprendre quelques rudiments, même à un âge un peu avancé, grâce à un bon moyen de communication.

La première erreur est de crier ; il pourrait le prendre comme une agression. Privilégiez un ton ferme et des ordres courts et concis. Si vous lui donnez un ordre, éviter les longues phrases. Vous avez peut-être remarqué que dans les séries policières, ils donnent des ordres facilement compréhensibles comme “viens” au lieu de “viens vers moi” ; il lui est complexe de se souvenir des longues expressions.

Pour un dressage optimal de votre chien, accompagnez toujours vos ordres par des gestes, il associera aisément vos paroles à vos mouvements. Si vous voulez le punir, ne haussez pas la voix, montrez-lui ce qu’il doit faire. En cas de difficulté, vous pouvez apprendre quand et comment punir son chien.

Après un dressage ou une punition, les petites récompenses peuvent être distribuées sous forme de caresse sur le cou ou le menton, car votre toutou adore cela.

Pour créer de la complicité

De la douceur et des papouilles et le tour est joué. Les gestes en disent plus que les mots. Comme avec votre amoureux ou amoureuse, la complicité se crée quand vous partagez et créez des moments exceptionnels. Plus vous êtes tactile, mieux c’est ! Pour notre compagnon, les moments privilégiés se traduisent par des câlins bien placés ; caressez-lui la tête, le dos ou les flancs ; vous pouvez aussi lui faire des gratouilles sur le ventre. Ce sont des gestes amicaux qui signifient votre affection à la race canine.

Pour une meilleure appréhension

Cela paraît anodin, mais une bonne communication passe par le fait que les concernés partagent les mêmes informations. Si votre conjoint ou votre colocataire rentre tard et est en compagnie de personnes étrangères, ayez l’habitude de les présenter à votre chien puisqu’il pourrait les prendre comme une menace. Cela vous permettra de le calmer et il s’abstiendra de faire des gestes excessifs.

Pour comprendre son chien

Pour ne pas confondre les aboiements de votre chien, il serait judicieux d’adopter avec lui certains codes, car ces derniers peuvent exprimer plusieurs choses. Pour ce faire, vous pouvez profiter du moment où il aboie naturellement, pour lui montrer ce qu’il doit faire. Vous pourrez aussi choisir de provoquer ses aboiements et l’éduquer sur la manière de le faire et de les simuler avec lui.

S’il détecte un  danger par exemple, il pourra vous avertir à l’aide de trois aboiements.

S’il a mal, vous pourrez lui apprendre à s’abstenir de crier au loup à chaque fois, mais d’aboyer deux fois et de montrer où il a mal. Il faut bien être attentif à ses aboiements, car ils pourraient déceler une gêne, revoyez son carnet de santé il a peut-être besoin d’anti parasites.

Dialoguer avec ce meilleur ami paraît être ardu a priori, mais à force de discuter avec lui vous identifierez facilement la meilleure méthode de communication.

Si notre article vous a aidé, n’hésitez pas à nous liker ! 🙂

 



Laisser votre commentaire

 
© 2012 - 2020 - Biofan