L'univers bio et naturel des chiens et des chats

biofan

Laïka, la première chienne à aller dans l’espace

Le premier pas de l’homme dans l’espace a marqué le début d’une ère nouvelle et a offert diverses opportunités pour la conquête de l’espace. Après cette avancée, les scientifiques ont voulu perpétuer cette conquête en y envoyant cette fois-ci Laïka. C’est une chienne qui est dotée d’un bon caractère. Comment se passera son périple à travers l’espace ? Reviendra-t-elle vivante de cette incroyable expédition ?

Qui est Laïka ?

Laïka est une chienne errante qui fréquentait les rues de Moscou. Elle avait environ trois ans et pesait 6 kg à peu près. Elle avait eu plusieurs appellations cependant, pour que son nom puisse être facilement prononcé par toute la population du monde les Russes ont décidé de la nommer Laïka.

Les scientifiques russes attestaient que Laïka était une chienne gentille. Nul ne connaissait son pedigree toutefois il semblait évident que cet animal fût le résultat du croisement d’un husky et d’un terrier.

Pourquoi avoir choisi une chienne ?

Les scientifiques russes l’ont élue  grâce à son calme et à sa docilité. De plus, pour des raisons de praticité, les scientifiques ont préféré choisir une chienne.  En effet, pour faire ses besoins, elle n’avait pas besoin de lever la patte ce qui fait qu’elle n’avait eu besoin que d’un espace réduit, contrairement à un mâle.

Cette représentante de la race canine était alors confinée dans une capsule sphérique dotée de différents compartiments destinés aux appareils électriques et d’une cabine pressurisée spécialement conçue et adaptée pour Laïka.

Une grande avancée pour la science

Après le succès du lancement de Spoutnik 1, les Soviétiques souhaitaient encore marquer l’histoire en envoyant un être vivant dans l’espace et cela avant le quarantième anniversaire de la révolution bolchevique prévu pour le 07 novembre. Cela, en dépit des réticences du chef de programme spatial.

Bien que la construction de Spoutnik 2 ait été déjà en cours, en l’absence d’un test, personne ne pouvait garantir la fiabilité de l’engin. Toutefois, cette expérimentation a permis de réaliser une grande avancée scientifique. Effectivement, suite à cette expérimentation, plusieurs animaux ont pu être envoyés dans l’espace.

À cette époque, plusieurs personnes avaient pensé que l’objectif des Soviétiques était d’impressionner les Américains.

Un voyage sans billet de retour pour Laïka et une grande avancée des droits des animaux

La date du 03 novembre 1957 est une date qui marquera à jamais l’histoire des animaux. Certes avant le lancement les scientifiques avaient déclaré que cette chienne aurait assez de réserve d’oxygène et de nourriture pour dix jours. Malheureusement, ils n’avaient pas prévu un surplus de nourriture dans le cas où l’expédition durerait plus longtemps. Le public a été terriblement offensé lorsque dans une première déclaration, les scientifiques Russes avaient annoncé qu’ils ne pensaient pas rapatrier Laïka sur la planète Terre.

Le voyage a été très éprouvant pour Laïka, que ce soit du point de vue physique ou émotionnel, même si elle avait été bien préparée, elle n’a pas pu supporter le trajet, cela a été fatal pour elle.

Le décès de Laïka a été un levier important, car il a enclenché la considération des droits des animaux. Effectivement, la souffrance qu’elle avait endurée avant son décès a été monumentale. De plus, le fait que le retour de Laïka n’ait pas été prévu a engendré une prise de conscience afin de respecter le droit des animaux. Et cela à cause de la précipitation.

 

Si vous avez trouvé notre article utile, n’oubliez pas de nous liker ! 🙂

 



Laisser votre commentaire

 
© 2012 - 2020 - Biofan