L'univers bio et naturel des chiens et des chats

biofan

Le rôle du chien guide

“Retrouver la joie de vivre avec les chiens guides” peut sembler assez excessif, mais dans la pratique, avoir leur compagnie est une vraie bénédiction pour les personnes non-voyantes et malvoyantes. Grâce à une éducation rigoureuse dès leur plus jeune âge, les chiens guides d’aveugles sont des compagnons sur lesquels on peut compter. 

Assister son maître dans ses déplacements

La formation des jeunes chiens commence à partir de l’âge de 1 an. Elle dure environ 2 ans pendant lesquels ils apprennent à obéir à 50 ordres en tout. Un chien obtient alors son certificat d’aptitude quand ses moniteurs ou éducateurs jugeront qu’il aura acquis les bases de sa mission.

De ce fait, contrairement à la canne blanche, le chien guide apporte un accompagnement naturel, intelligent et riche en initiatives. Par exemple, il devra identifier et contourner les obstacles comme les voitures, les poteaux ou tout risque de danger. Et ce, quitte à venir à l’encontre des ordres de son maître. Ceci converge alors vers une autonomie résultant d’une mobilité plus fluide.

Permettre les liens sociaux

En plus d’être un excellent compagnon pour la personne malvoyante, le chien guide est également un vrai vecteur de liens sociaux. Selon les témoignages, la présence du chien lors des sorties offre une aisance réelle dans l’approche des autres. Le contact vient donc naturellement de la part des gens qui voudraient aider en cas de difficultés, par exemple.

Mais ce n’est pas tout, ces admirables chiens sont également capables de retrouver les infrastructures que leurs maîtres leurs demandent de rechercher, comme les portes, boîtes aux lettres, arrêts de bus et autres. Ainsi, les sorties deviennent une promenade agréable pour les personnes malvoyantes comme toute autre personne lambda.

Halte aux idées reçues

Premièrement, il faut souligner que les chiens guides ne sont pas exclusivement réservés aux personnes aveugles. En effet, celles qui sont en déficience profonde peuvent également y prétendre, car les problèmes liés à la vision périphérique peuvent inexorablement altérer la mobilité.

Il est également important de retenir qu’un chien guide n’est pas un GPS. Il ne suffira pas de lui dire de se rendre à tel ou tel endroit et de le suivre. Il répond à des ordres bien précis, que ce soit verbalement ou par des gestes accentués.

Et pour clore cette liste d’idées fausses sur les chiens guides, qui sont pourtant si courantes dans la société d’aujourd’hui : nous avons le reproche du “chien malheureux”. En effet, il n’est pas rare, quand on parle de chiens d’aveugles ou pour personnes âgées, d’essuyer des remarques négatives. Pourtant, il est bien connu que les chiens sont des êtres extrêmement serviables et qui se font un plaisir d’apporter son aide. De plus, le chien guide ne travaille que pendant les heures de déplacement de son maître. Lorsqu’il est à la maison, il devient un chien de compagnie normal.

Toutefois, bien qu’ils soient de nature altruiste, tous les chiens ont besoin de repos et de soins adaptés, encore plus pour les chiens guides. C’est pourquoi il est essentiel de ne pas négliger leurs besoins (nourriture, jeux et confort).

Si vous avez aimé cet article, n’oubliez pas de laisser un “like” 😉



Laisser votre commentaire

 
© 2012 - 2019 - Biofan