L'univers bio et naturel des chiens et des chats

biofan

Les chiens et l’anthropomorphisme

Vous avez déjà entendu parler de l’anthropomorphisme ? Non ? Voici une brève définition qui devrait vous mettre sur la voie : “tendances à attribuer les sentiments, les passions, les actes et les traits de l’homme à ce qui n’est pas homme. » (Larousse). 

Pour les femmes, vous l’avez sans aucun doute déjà pratiqué avec vos poupées étant petites, en leurs attribuant des sentiments et des pensées. Vous vous dites alors que ce n’est pas bien grave, mais sachez que chez les chiens, cela représente un réel danger. De plus, vous n’êtes pas seul, l’anthropomorphisme est un piège qui fait de nombreuses victimes partout dans le monde. Voici quelques formes sous lesquelles elle se présente :

Penser qu’il est rancunier

Vous vous reconnaissez ? Quand vous rentrez de chez vous en remarquant le bric-à-brac dans lequel il a mis la maison, vous sentez tout de suite le poids de la culpabilité qui vous dit que votre chien se venge parce que vous l’avez laissé seul. Mais c’est faux ! C’est un fait prouvé que les chiens ne sont aucunement rancuniers et ne possèdent pas les capacités mentales requises pour élaborer des plans de vengeance, aussi simples qu’ils soient.

Le problème, dans ce cas précis, c’est que cette forme d’anthropomorphisme va dénaturer votre chien, tout en cachant la vraie raison de ce caractère ravageur.

Varier ses repas

Vous aimez bien cuisiner pour votre chien ? Tant mieux ! Sauf qu’il faut que vous sachiez qu’il n’en a pas vraiment besoin. En d’autres termes, les plats que vous lui concoctez sont tout simplement des amuse-gueules qu’il aime bien manger. En effet, un chien n’a pas les mêmes exigences que nous, les humains, en matière de besoin nutritionnel. En général, il est pleinement satisfait de ses croquettes habituelles et ses friandises préférées. Il est alors complètement anthropomorphique de lui préparer un goûter ou de lui faire avaler 5 fruits et légumes par jour ! Car il pourrait risquer le surpoids, un problème majeur chez les chiens.

Mal interpréter son sourire

Un chien qui étire sa bouche jusqu’à montrer “comme” un sourire ? Malheureusement, ce n’en est pas un, car les études canines démontrent bien que les chiens ne sont pas capables de sourire. Ils ont d’autres signes comportementaux pour montrer leur joie. C’est tellement dommage, vous vous dites. Mais pour vous consoler, il se peut qu’il existe bien des chiens qui sourient “pour de vrai”. Cela s’explique par une imitation de ce mouvement du muscle accompagné de l’association à l’atmosphère du moment. Mais cette imitation n’est possible qu’après de maintes et maintes répétitions avec association du bon moment. La mésinterprétation peut alors entraîner une agressivité du chien et des accidents de morsures.

Parler avec lui avec des phrases complètes

Vous savez, ces maîtres de chien qui leur racontent leur journée, leurs ennuis et leurs émotions ? Eh bien, ce n’est bénéfique que pour l’homme, car le chien n’est pas en mesure de comprendre, même si vous croyez bien voir un visage plein de compassion.

Aussi, vouloir faire comprendre des phrases à son chien est chose inutile vu son âge mental comparé à celui d’un enfant de 2 ans. Cela peut même lui être dommageable, car l’association des mots à des comportements ou à des faits doit être dans l’immédiat. Ce qui est rarement le cas. Alors, le chien pourrait mal associer les phrases et les événements.

En somme, il faut protéger votre chien de cette subtile menace qu’est l’anthropomorphisme, car il dresse un vrai obstacle à son développement éducatif et social.

Si cet article vous a plu, n’oubliez pas de nous laisser un “like” ! 



Laisser votre commentaire

 
© 2012 - 2019 - Biofan