L'univers bio et naturel des chiens et des chats

biofan

Mythologie japonaise : le Maneki-Neko

Vous ne savez peut-être pas ce qu’est un maneki-neko, mais il est certain que vous l’avez déjà croisé. Vous savez, ce mignon petit chat qui sert de décoration dans les restaurants asiatiques ? Mais il se peut aussi que vous l’ayez rencontré dans d’autres boutiques. C’est la petite statuette de chat en céramique qui a la patte levée. Mais il ne sert pas uniquement de décor, il renferme tant d’autres choses ! À découvrir maintenant :

Comment naît le maneki-neko ?

La présence des “Maneki-neko” dans les maisons et les magasins fait référence à une culture japonaise. Celle-ci naquit dans les années 1600 au temps de l’ère Edo, devenu Tokyo à ce jour.

Étant une langue japonaise, Maneki-neko se traduit par “chat qui invite”. C’est-à-dire qu’il invite tous les bienfaits à entrer dans la demeure où il est placé. En effet, ce petit objet décoratif a toujours été considéré comme un porte-bonheur, en apportant chance, richesse et protection aux occupants de la maison. Quant aux boutiques et magasins, il est souvent placé sur le comptoir ou sur la vitrine en signe d’invitation aux clients, mais également pour inciter à dépenser

Pour revenir aux origines de ces petites statues si populaires, il y a nombre de légendes orientales qui racontent comment elles furent inventées, chacune racontant comment un chat a sauvé un humain. Mais la plus connue est sans doute l’histoire du chat et du seigneur Naotaka :

Il y a bien longtemps pendant le règne du seigneur Naotaka II, dans une province de Hikone, il y avait un pauvre prêtre d’un temple délabré qui avait un chat. Celui-ci se prénommait Tama. Un jour où un terrible orage s’abattait sur la ville, Naotaka fut surpris par l’averse et alla s’abriter sous un arbre près du temple. Sur le portail de ce dernier se trouvait Tama. Le chat leva la patte en direction de Naotaka comme pour l’inviter à entrer dans le temple. Le souverain vint donc s’y réfugier et quelques secondes seulement après qu’il s’est éloigné de l’arbre, la foudre s’y est abattue. Sauvé d’une mort certaine, le seigneur Naotaka a remercié le chat en devenant bienfaiteur du temple. Et à la mort de Tama, le félin fut enterré avec honneur, et Naotaka inventa le maneki-neko en son souvenir.

La posture

On ne retrouve pas qu’un seul type de chat à la patte levée. En fait, il se peut qu’il ait les deux pattes levées. Et chacune des postures a sa propre signification. S’il s’agit de la patte gauche, il apporte la fortune dans la maison. S’il s’agit plutôt de la patte droite, c’est le bonheur qui va s’inviter. Et bien évidemment, si elles sont levées en même temps, ce sont les deux bienfaits que le chat va procurer.

La couleur

Tout comme la diversité de la posture, on rencontre également différentes couleurs pour le Maneki-neko, chacune représentant également un bienfait particulier.

S’il est entièrement blanc, il représente la pureté et apporte la protection. Si le chat en céramique est de couleur dorée ou jaune, il symbolise la fortune. Quant à la couleur verte du maneki-neko, elle est attribuée à la santé. Et pour ceux et celles à la recherche de l’amour, il existe la couleur rose. Mais celui qui est considéré comme étant le plus puissant des porte-bonheur est le maneki-neko tricolore. À l’image de la race Bobtail japonaise qui a la robe calico, il apporterait tous les bienfaits cités plus haut.

Le maneki-neko est aujourd’hui modernisé avec des versions plus “kawaii” (mignons en japonais), mais ses bienfaits restent inchangés. 

Si cet article vous a plus, n’oubliez pas de laisser un “J’aime” !



Laisser votre commentaire

 
© 2012 - 2019 - Biofan