L'univers bio et naturel des chiens et des chats

biofan

La domestication du chat à travers l’histoire

Les vidéos et images de chat inondent le web. Impossible de ne pas craquer sur leur bouille. Pourtant, les chats n’ont pas toujours été appréciés. Au cours des années, la perception du monde de cet animal a beaucoup évolué, et aujourd’hui, le chat a fini par conquérir le monde. Comment cet animal nous a-t-il adopté ? 

Zoom sur l’histoire incroyable de la domestication du chat

Les ancêtres des chats domestiques

Selon les études archéologiques, les premiers ancêtres des chats domestiques sont les chats sauvages africains, appelés Felis silvestris lybica. Ce sont des espèces du chat sauvage qui étaient éparpillées partout dans le monde, comme en Europe, en Asie, et en Afrique. 

Parmi toutes les sous-espèces du chat sauvage, le chat sauvage africain est considéré comme l’ancêtre des chats domestiques, car il est plus docile. 

La 1ère de la domestication du chat

On ne connaît pas la date exacte de la domestication du chat, mais on estime que ce fût entre 7500 à 7000 avant avant J.C. 

Selon les études, ce serait l’agriculture qui a entraîné les chats à aller dans les villages. En effet, les rongeurs abritaient les maisons des agriculteurs, qui laissaient leur stock près de leur lieu de vie. Portés par leur instinct de chasse, les chats se sont donc rapprochés naturellement des hommes. Satisfaits de leur capacité à se débarrasser des rongeurs et d’autres animaux nuisibles comme les serpents et les insectes, les hommes ont ouvert leur porte aux chats. 

Les chats pendant l’antiquité 

Pendant l’antiquité, les chats étaient très vénérés par l’empire romain et l’Empire égyptien. C’étaient des petits dieu, les grands souverains de l’époque les appréciaient pour leur prestance et leur magnificence inégalée. De nombreux sarcophages en forme de chat sont érigés pendant cette époque antique. La Déesse de la beauté Bastet est même représentée avec une tête de chat, preuve que les chats étaient des animaux sacrés. 

Les chats pendant le moyen-âge 

En Europe, pendant le moyen-âge, les chats étaient considérés comme étant des animaux maléfiques. Ces superstitions venaient surtout des contes populaires de l’époque, qui donnaient une mauvaise image des chats. 

Les chats noirs furent spécialement victimes de ces mythes. On les associait à la magie noire et à la mort. 

Les chats pendant la renaissance

Durant la renaissance, les chats sont de nouveau appréciés par l’homme, même s’ils ont hérité d’une mauvaise réputation issue de l’époque médiévale. La prolifération de nouvelles espèces de chats a entraîné une vague de fascination pour ces félins. 

Certaines personnes ont commencé par adopter des chats, non pas pour leur capacité à se débarrasser des rongeurs, mais tout simplement pour leur beauté et leur agréable présence. 

À partir du XVIIIe siècle, retour de la dignité du chat 

C’est à partir du XVIIIè que les chats retrouvent entièrement leur dignité, grâce notamment aux ordres du Roi Soleil, interdisant les bûchers pour le sacrifice des chats. En effet, ce dernier était un grand fervent des chats, notamment des Angoras blancs. 

En outre, au XIXè siècle, Louis Pasteur, un grand scientifique de l’époque a démontré que les chats étaient des animaux très propres. Les arts de l’époque ont également contribué à redonner une image positive de nos amis félins. 
Cet article vous a-t-il plu ? N’oubliez pas de partager ! 😉



Laisser votre commentaire

 
© 2012 - 2020 - Biofan